Marche contre les violences sexistes et sexuelles | Lyon - Simon Cavalier
Marche contre les violences sexistes et sexuelles | Lyon
En France, en 2017, 130 femmes ont été tuées par leur conjoint « officiel » ou ex-compagnon, soit environ une tous les trois jours.
Chaque année, plus de 220 000 femmes subissent des violences de la part de leur conjoint ou ex-compagnon, selon l’Insee. La même année 93 000 femmes sont violées. Le problème c’est que ces chiffres sont à revoir à la hausse car beaucoup de femmes n’osent pas en parler.
En effet, 15% seulement des plaintes pour violences sexuelles à l’intérieur du ménage sont déclarées. C’est une lutte pour l’existence, pour l’intégrité physique et morale mais aussi un combat pour la libération de la parole qui est en train d’être mené aujourd’hui.

Notons qu’en 2017, L’étude de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) et l’Insee révèle une augmentation de 173 000 en 2016 à 265 000 en 2017 du nombre de personnes estimant avoir été victimes de violences hors du ménage. La même année éclatait l’affaire Harvey Weinstein et le mouvement #Metoo sur les réseaux sociaux, dans cette logique de libération de la parole s'organise en 2018 des Marches contre les violences sexistes et sexuelles à travers toute la France.
C’est une lutte de tous les espaces qui s'organise aujourd'hui, lutte dans l’espace juridique, l’espace médiatique, l’espace public et, bien sûr, l’espace intime.
Ce reportage a été menée lors de la Marche contre les violences sexistes et sexuelles organisée à Lyon le 24 novembre 2018.
Top